Compost

Comment faire du bon compost ?

A l’heure où la question écologique n’a jamais été aussi urgente et, il est indispensable de prendre toutes les mesures à notre niveau pour soulager la planète. Composter ses déchets organiques est un de ces leviers pour agir facilement en faveur de la Terre. Nous allons présenter dans cet article les propriétés et intérêts du compost.

C’est à la portée de tout le monde et ne demande pas beaucoup d’investissement.

Le compost est le résultat de la décomposition des déchets organiques, aussi bien du jardin que de la cuisine. Il s’agit de reproduire artificiellement l’œuvre normale de la nature en forêt par exemple. Des végétaux meurent et sont mangés par des nécrophages, micro-organismes et macro-organismes qui les digèrent puis nourrissent la terre par le biais de leurs excréments. Dans notre cas, nos déchets de la cuisine sont recyclés dans un bac, ciblés par des bactéries, champignons, vers qui vont les décomposer, et les transformer en un engrais utilisable à nouveau pour faire pousser des légumes qui deviendront des déchets et ainsi de suite.

  1. Pourquoi composter

Parce que c’est un geste essentiel pour la Terre, compte tenu de l’urgence écologique, nous devons repenser notre mode de vie et notre consommation, et agir à notre portée. Cela permet de réduire les déchets de la cuisine, et donc de limiter la quantité de déchets à incinérer.

En effet, 2/3 de la poubelle ménagère est constituée de biodéchets, les composter éviterait à ces déchets d’être brulés et de réchauffer encore plus la planète. Pourquoi importer du pétrole et lui faire faire des milliers de kilomètres pour éliminer des déchets qui pourraient être recyclés sur place sans dépense d’énergie ? Ainsi, composter participe à la réduction des émissions de gaz à effets de serre.

Composter à part les déchets organiques réduit voire supprime les nuisances odorantes de la poubelle.

Parce que ça remplace gratuitement et naturellement de l’engrais (voir rubrique 3 : Quelles utilisations)

  1.  Que met-on dans le compost ?

Il n’y a pas de liste officielle et exhaustive de ce qu’il convient ou non de jeter, car tout le monde ne n’a pas les mêmes problématiques. Les « règles » sont plus souples si on composte ses déchets alimentaires dans son jardin pour son usage personnel que si on composte dans un composteur partagé (communautaire).

Il accueille tous les biodéchets organiques (végétaux) dès qu’ils sont finement coupés :

  • Fanes, épluchures de légumes
  • Tonte sèche, tonte fraiche
  • Feuilles mortes
  • Marc de café, filtre à café
  • Papier toilette, essuie-tout
  • Carton, papier kraft
  • Coquilles d’œufs (insister sur le broyage)

Il est également possible de jeter, en faible volume, des écorces d’agrumes, mais leur présence ralentit le processus de décomposition du compost.

Sont proscrits :

  • Les produits synthétiques ou chimiques (plastiques par exemple)
  • Les bois vernis ou peints
  • Les couches culottes
  • Plantes ou branches d’arbres malades
  • Terre, pierre, cailloux
  • Cendres de bois, cendres de charbon
  • Litière d’animaux carnivores
  • Huiles
  • Noyaux d’avocats

Dans le cas d’un composteur partagé, composteur de quartier/d’immeuble il n’est pas recommandé de jeter, à cause des odeurs et de l’attrait possible par des rongeurs

  • Les déchets issus d’animaux carnivores et omnivores
  • Pain et résidus de céréales (pâtes et farine notamment)

Il faut veiller à équilibrer les apports, mettre autant en volume de matières sèches carbonées (carton, broyat de bois, sciure de bois, feuilles mortes, herbe séchée, papier kraft) que de matière azotée (fruits et légumes) pour une décomposition optimale des déchets.

Prendre en compte l’humidité du compost est également primordial, le compost ne doit être ni trop humide ni trop sec. Si le taux d’humidité est trop haut l’oxygène se fait rare, et se développent des bactéries qui dégagent des gaz odorants et retardent la biodégradation de la matière organique. On peut intervenir sur le taux d’humidité grâce au brassage du compost, à l’apport de matières sèches, à l’arrosage en été si nécessaire. 

  1. Quelles utilisations

De l’engrais gratuit : le compost apporte à la terre une grande quantité de nutriments et la fertilise. Il favorise ainsi la croissance des plantes et le développement des racines. 

Il ne faut pas cependant pas oublier que le compost n’est pas un substitut à la terre, il est bien trop concentré et risquerait de tuer les plants, il doit être mélangé à de la terre.

Rempoter une plante d’appartement : un mélange de 2/3 de terreau pour 1/3 de compost boostera son développement et protègera la plante.

Le compost mûr peut être répandu au pied des plantes ou mélangé à la terre/terreau.

Sur du gazon, il sublimera l’aspect de la pelouse.

Il peut être utilisé en guise de paillage.

Il nourrit profondément le sol et aide à le structurer, et peut être dispersé sur l’ensemble du jardin.

  1. Où se procurer un composteur ?

Il est possible d’obtenir gratuitement un composteur dans beaucoup de communes par le biais de la mairie, du département, de la région, ou de l’intercommunalité. En Île-de-France, c’est le SYCTOM qui fournit des bacs à compost aux particuliers.

Il est évidemment possible d’acheter un bac à compost, ou encore de le fabriquer (Des planches, des vis, des charnières et le tour est joué !)

Voici des liens vers des vidéos de tuto fabrication de composteur :

https://www.youtube.com/watch?v=IYW4wgcSCHw 

https://www.youtube.com/watch?v=QCd6KVwEmHY 

https://www.youtube.com/watch?v=wSy-RQ987sQ 

1 réflexion sur “Comment faire du bon compost ?”

  1. Bonjour,
    Nous avons depuis des années un composteur alimenté en permanence par les déchets -d’une taille relativement réduite- d’une cuisine 100% bio, sans gingembre, sans ail, sans noyaux d’avocat, mélangé par couches à des résidus de tonte, conservée au sec, et malgré tous nos efforts, il ne composte pas. Manquent des vers rouges, et probablement d’autres ingrédients… mais lesquels ?
    Alors merci de vos belles initiatives ! Mais en ce qui concerne la fabrication du compost, vos explications sont très insuffisantes. On aurait aimé bien davantage de précisions, et une aide réelle et efficace.
    En tout cas, merci de vos efforts 🙂
    Evelyne Faure

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.